Conseils du Drom

desert
6-150×150
4X4-excurtion-150×150
merzouga
Chamelier
Mineraies
21


Tu as même un aéroport ici à Ouarzazate! Pour te renseigner sur un guide professionnel (excursions bivouac), c’est à partir d’ici de Ouarzazate !

 Tu peu partir d’ici en 4×4 et choisir mon parcours. Voyager à pied, en caravane en dromadaire, est une expérience fabuleuse tu verras !  Tu dois prendre quelques précautions cependant, si tu décides de bivouaquer dans le désert:

SUR MON DOS…

Commun à chaque voyage: Un dromadaire, mulet ou à  assistance, qui transporte déjeuner, traditionnelle théière, tapis de laine.  En cas de fatigue tu peut monter sur mon dos, ou y accrocher tes affaires. Les sanitaires étant précaires, je te conseille de te munir d’eau avec toi.

Dans ces circonstances, il est préférable de s’asperger d’eau les parties intimes. Bannit le papier toilette ! pour une meilleur hygiène.

A PREVOIR…

drom-conseil

Dans le désert, s’occuper des autres est un devoir: Ce genre de choses , on le fait dans l’élan. Prévois aussi une petite pharmacie de voyage. On est jamais à l’abri d’un accident ou morsures ! ?…

Un bon sac de couchage , ou  une couverture chaude en peau de chèvre. Tu apprécieras la présence discrète, efficace et gaie des chameliers amis. L’ambiance dépend aussi de toi . Ce climat s’orchestre avec simplicité et bon vouloir.

LE POURBOIRE…

pV13
DANS CE PAYS COMME DANS BEAUCOUP D’ AUTRES

Les Marocains sont reconnues (internationalement) pour  des gens d’Accueil. Contrairement en occident,où le service est compris, ici au Maroc ça n’existe pas encore! un garçon de café n’est rémunéré que par ses pourboires. Ici, en touriste n’oublies jamais une chose. Lorsque tu arrives au Maroc, tu auras besoin de communiquer avec eux pour des millier de choses.

Ce pourboire ira à la première personne à qui tu lui a demandé son aide. Il se servira de ses relations, et se mettra en quatre! pour te servir au mieux. Ils sont aimables et surtout efficaces! Même si tu pars pendant plusieurs jours avec un guide, dans le désert..

LE RAMADAN

Cette fête sacrée qui ne dure qu’un mois, est en fait le seul mois de l’année où l’on voit peu de touriste. Fautes de magasins, boutiques, cafés et autres, fermés la journée excepté quelques uns…    Pendant ce mois sacré, un rythme de vie  inhabituel où la journée commence au couché du soleil pour se finir tard dans la nuit. Ambiance garantie!

L’HOSPITALITÉ

L’hospitalité marocaine est légendaire, et si vous voyagez en dehors de groupes, vous serez sans doute invité dans une famille marocaine. C’est un honneur de vous recevoir, ce qui veut dire, a contrario, qu’en refusant, vous pouvez blesser la personne qui vous a invité. A vous de trouver une très bonne raison. Mais ne refusez pas, ce serait dommage de laisser passer cette occasion … L’invitation peut venir très rapidement, après une conversation, de la part d’un guide, chauffeur de taxi, commerçant. N’ayez pas de craintes, elle est sincère.   Quand vous entrez dans une boutique où le commerçant boit un thé, si vous croisez des gens que vous connaissez en train de manger, on vous invitera à partager. Ne refusez pas, prenez-en « juste un chouïa ». Pour un Marocain, c’est Dieu qui a mis cette nourriture sur votre route. En la refusant, vous vous placez plus haut que Dieu. Mais il est parfaitement possible de n’y tremper que les lèvres, si vous n’avez pas envie de plus.

IMG_1692Vous êtes invités dans une maison ? Comme partout, on ne vient pas les mains vides. Des fleurs, mais plus souvent de la viande (à préparer en brochettes par la maîtresse de maison, aussitôt), des pâtisseries, ou des cadeaux pour les enfants. Surtout si vous allez dans une famille modeste, pensez utile.   En arrivant, vous serez introduits dans le grand salon marocain, fait de sofas qui courent le long du mur, et de petites tables que l’on bouge dans la pièce. Déchaussez-vous avant de marcher sur le tapis ! Peut-être qu’on proposera aux femmes d’aller rejoindre les femmes de la maison, qui souvent mangent dans une pièce différente. Mais en tant qu’européenne, vous n’êtes pas obligée de rester avec elles, et vous pouvez très bien rejoindre le salon des hommes. En revanche, sauf si votre hôte vous le propose expressément, il serait malvenu que les hommes vous suivent.

On vous offrira tout de suite un verre de thé, plusieurs verres de thé, avec des cacahouètes ou des fruits secs. Méfiez-vous, le repas va être copieux ! Puis viendra le moment des ablutions avant le repas (n’oubliez pas qu’on mange avec la main dans le plat commun), soit dans un lavabo, soit plus agréable, dans un récipient posé devant vous pendant qu’on vous arrose les mains avec de l’eau chaude. Les mêmes ustensiles repasseront en fin de repas, pour vous laver les mains et la bouche si vous le souhaitez.   Le repas sera abondant, et vos hôtes vous inciteront à en profiter le plus possible. Il commence par une invocation à la grâce de Dieu, « Bismillah » Quand vous serez tout à fait rassasié, vous pourrez dire avec un grand sourire « safi » ou « baraka » qui veut dire « ça va, ça suffit », sans oublier d’ajouter « Hamdullilah » (Grâce à Dieu). Mais cela sera fort tard dans la nuit.   Selon les moyens de vos hôtes, que cela soit dans un riad, dans une ferme ou sous la tente, on partagera volontiers avec vous tout ce que l’on a, et même ce que l’on n’a pas. Mais il faut comprendre que cela entre aussi dans un système d’échanges à long terme, normal dans la société marocaine une solidarité commune..

DSCF0126

En tant qu’Occidental, vous êtes un peu en dehors de ce système. On vous demandera souvent votre adresse, votre numéro de téléphone, et si vous les donnez, il est bien compris que l’on pourra ensuite s’en servir, si on vient en Europe… ou les donner à un ami qui vient. Attention à vos promesses : un oui vous engage. Un Inch’Allah est un « ni oui ni non » gentil, et compris comme tel.

DANS LE DÉSERT

Tout d’abord, tu dois te procurer de bonnes chaussures hautes.  Pourquoi pas des sandales tu me diras avec cette chaleur !? Certes, la chaleur, mais il vaut mieux pour toi ces chaussures. Disons que tu risque de rencontrer quelques bestioles, pas très catholique! style; serpent, scorpion..

Pas de quoi s’affoler ok? Je parle surtout pour Mesdames… je te conseille aussi d’avoir un guide de présence un homme bleu!

Mais, c’est aussi partager des thés: Puiser l’eau, aider à plier le bivouac, glaner du bois pour le feu du soir C’est apprendre à circuler avec prudence entre nos pattes!…Tes bagages sont portés sur mon dos. Tu marches , tantôt accompagnant la caravane. Tu ne portes que ton petit sac d’effets personnels : Gourde, appareils photos, crèmes solaires, lunettes anti-UV…

Ce guide de Jaques Gandini propose plus de 50 itinéraires, avec le relevé de 870 points GPS, totalisant 4500 kilomètres de pistes dans le haut-Atlas. Ces parcours de montagne permettent d’accéder à plus de 25 cols dépassant les 2500 mètres d’altitude dont 9 au-dessus de 2600 mètres, 5 au-dessus de 2700 mètres, 2 au-dessus de 2800 mèttres et de franchir les cols de Tizi N’Aferdou à 2957 mètres et Tizi N’Igui à 2983 mètres. Ces itinéraires sont présentés à travers l’histoire de l’Atlas au XXIe siècle et de ses habitants : les Bèrbères. Le guide comporte également un important chapitre de renseignements pratiques.

Un volume broché de 344 pages, au format 15 x 21 cm. 170 Illustrations noir et blanc et couleurs. Couverture pelliculée en couleurs.
Prix de vente public : 36 €
Auteur: J. Gandini 

Voyagez malin, accueillez malin ;-)

Voyagez malin, accueillez malin !!

Le guide incontournable des oasis