Histoire

Un raz-de-marée ! Partis d’Arabie en 632, les cavaliers du désert bousculent l’Empire byzantin, envahissent l’Irak et abreuvent leurs chevaux dans les eaux de l’Indus. A l’ouest, ils vassalisent la Syrie, l’Egypte. Partout, ils convertissent les populations à leur nouvelle religion : l’islam.

Des guerriers berbères, fascinés pas l’épopée promise et les perspectives de butin, sont alors incorporés dans l’armée des vainqueurs. Ils partent à l’assaut de l’Espagne, sous les ordres de Tariq ibn Ziyad, un affranchi, berbère lui aussi. ios battent les Wisigoths, s’emparent de Tolède, conquièrent le nord-est de la péninsule Ibérique. Lancés à l’assaut de l’Afrique du nord, ils se heurtent à de farouches tribus berbères.

Sultans (souverains) du Maroc de 1631 à 1999 - études-coloniales

Le Maghreb est alors un champ relativement clos où s’affrontent, depuis des millénaires, des clans rivaux et belliqueux. Dans cet extrême occident qui ne s’appelle pas encore Maroc, Phénicien, Carthaginois et Romain n’avaient laissé que peu de traces. Et les Arabes sont à leur tour tenus en échec. Dans son palais de Damas, le calife veut en finir. Son chef de guerre, Musa ibn Nusayr, occupe et détruit en partie Tanger. Des colonnes armées ratissent le Maghreb occidental. Expéditions punitives, répression, mais aussi islamisation et intégration. Les effectifs de l’armée arabe ne sont pas à la mesure des ambitions des conquérants. En quelques décennies, ils feront souche dans l’Espagne musulmane (al-Andalus), terre de cohabitation de Romano-Ibères, Wisigoths, Arabes, Juifs et autres Berbères. Un melting-pot propice à l’émergence d’une civilisation hispano-mauresque qui rayonnera dans toute l’Afrique du Nord.

AUTOUR DE L’AN 1000,
DES NOMADES FANATIQUES RÈGNENT
DU SAHARA A LA MÉDITERRANÉENNE

La colère explose. En 740, sur leur sol, ils infligent une retentissante défaite à l’élite de l’armée du calife. Le Maghreb central et occidental échappe pour toujours à la tutelle de l’orient. Dans l’ensemble du monde arabe, des émirats, des royaumes plus ou moins éphémères, surgissent, se réclamant d’une interprétation égalitaire de l’Islam. Les affrontements tribaux se multiplient. Dans ce contexte tumultueux, un prince proscrit, menacé de mort par le Califat de Damas, parvient au Maroc. Moulay Idris, descendant d’Ali, le calife assassiné, gendre de Mahomet, est reconnu comme imam par plusieurs tribus.
Avec son fils, Idris II, il étend le territoire de son petit royaume, organise un gouvernement central, popularise l’Islam et fonde Fes, capitale du premier royaume musulman du Maroc. Leurs successeurs ne seront pas à la hauteur. Les rivalités de palais nourrissent une anarchie généralisée et, pendant un siècle, les énergies tribales se consument au service des califats rivaux de Cordoue et du Caire, qui se disputent le monde musulman et le contrôle des routes de l’or du Soudan.

Maroc Histoire (@MarocHistoire) | Twitter

Apres le chaos, une force irrésistible émerge aux environ de l’an 1000. Ce sont des nomades berbères, surgis du fond de la Mauritanie, voilés, islamisés, fanatisés : les Almoravides.  Le zèle religieux donne un sens à leur besoin vital d’espace et de ressources. Ils conquièrent le pays tout entier et fondent au passage Marrakech, qui devient leur capitale. En 1086, le Maghreb occidental est unifié par leurs soins du Sahara à la méditerranée. Entraînés par un grand capitaine, Yusuf ibn Tachfin, les Almoravides s’emparent de Tlemcen, Oran, Alger. Ils franchissent le détroit de Gibraltar, font reculer les armées chrétiennes et dominent la quasi-totalité d’al-Andalus, dont ils font fructifier, à la faveur d’échanges avec le monde musulman, la civilisation raffinée. L’or africain afflue, grâce à leur emprise sur les routes transsahariennes, et assure la bonne santé de l’Empire almoravide.

Grands Dates

– VII Siècle av.J.C. : Comptoirs phéniciens

– V ième siècle a.v J.C. : Royaume mauritanie

– 40 : rattachement à l’Empire romain.

– V ieme siècle : les vendales, puis les Byzantins s’installent au nord.

– 681 : Les conquérants arabes se heurtent à la résistance des berbères.
– 711 : Tariq ibn Ziad part conquérir l’Espagne.
– 809 : Idris II fonde Fès.
– 1062 : Yusuf ibn Tachfin fonde marakech.
– 1212 : Défaite de Las Navas de Tolosa.

Les armées chrétiennes ne reculeront plus:

– 1415 : Prise de Ceuta par les Portugais.

– 1492 : Les arabes quittent l’Espagne.

– 1578 : Bataille d’Alcair Quivir. Al-Mansur chasse les Portugais.

– 1666 : Dynastie alaouite.

– 1830 : Occupation d’Alger par les Francais.

– 1859 : Guerre hispano-marocaine. Les Espagnols enlèvent Tétouan.

– 1906 : Conférence d’Agésiras:  La France et l’Espagne obtiennent un statut privilégier au Maroc.

– 1912 : Protectorat francais et espagnol.

– 1921-26 : Guerre du Rif.

– 1934 : L’armée francaise soumet les derniers rebelles au Haut Atlas.

– 1955, Retour du sultan Mohamed V au royaume.

– 1956 : Indépendance du Maroc.

– 1961 : Intronisation du Roi Hassan I I.

– 1965 : Etat d’urgence.

– 1971-72 : Attentats manqué contre le Roi.

– 1975 : « Marche Verte » pour la récupération du Sahara occidental.

– 1999 : Mohamed VI succède à son père.