Cinéma

Ouarzazate, est sans contestation, devenue la citée phare du cinéma, c’est le deuxième Holly Wood mondial, qui ne cesse d’accroître son potentiel en infrastructure de cette industrie réunissant les plus grandes stars du 7éme Art, à l’échelon mondial.

Chaque année de nouvelles figures, de nouvelles stars et de nouveaux producteurs, tous amoureux de cette  région magique d’une grande splendeur et de vastes sites présentant un tableau naturel varié, se qui constitue un contraste éblouissant. Avec son calme, l’hospitalité et la disponibilité de ses citoyens, la ville du cinéma, ne cesse devenir de jour en  jour belle aux yeux de ses visiteurs habituels.

Ouarzazate a donc connu une grande mouvance dans ce sens, car une centaine de films, d’épisodes et de  feuilletons y sont tournés depuis les années trente, ce qui a en définitive, généré des recettes importantes en devise et a crée dans les environs de 100000 emplois directe et indirects.

Productions grandioses telles que :

« Gladiateur » de Redey Scott, « Le retour de la momie » de Stephen Sommers, « Astérix, mission de Cléopâtre » d’Alain Chabat, « Laurence d’Arabie » de Omar Chérif « Le retour de l’étalon noir » «Gladiator »  « Alexandre Le Grand » d’olivier Stone, « Le Royaume magique » de Redley Scott et « Sahara » de Mickel Beckenridge.

Actuellement un grand film est en tournage à Rabat et finira ici:

 » Body’s of lies » avec léonardo Di Caprio, producteur & réalisateur: Redlay Scott.

Comptant actuellement quatre centres de tournages, Ouarzazate connaît aujourd’hui une grande animation au niveau social et au niveau économique.  Ici, un ouarzazazien figurant.  Abdelha B.T.

La ville est en somme bien animée pendant la période du tournage, tout un chacun peut y trouver place. Le volume des activités que connaît la province, grâce au cinéma a suscité une grande organisation et un encadrement très stricte des citoyens locaux et d’ailleurs pour empêcher  l’implantation de mauvaises pratiques et la contamination de cette communauté ouarzazie connue par son sérieux, son hospitalité.

Les autorités sont donc très attentives à cela en menant une sécurité de pointe et de rigueur sans relâche pour garder le cachet culturel et traditionnel qui, d’ailleurs en fait la distinction.